Les haïkus

Les haïkus sont de courts poèmes japonais : ils allient nature et émotion. La méthodologie n’est pas très compliquée et elle peut être facilement adaptée à des élèves plus jeunes.

La méthodologie

Ecrire un haïku, ce n’est pas compliqué. Il n’y a que 2 règles :

  • Respecter les pieds :
    • 5 pieds pour le premier vers
    • 7 pieds pour le deuxième
    • 5 pieds pour le troisième
  • Utiliser le vocabulaire :
    • Des émotions
    • De la nature

J’ai trouvé deux images qui synthétisent la méthodologie. Je les ai proposées comme mémo à mes élèves.

Capture d’écran 2018-02-21 à 11.32.28.png

Pour amorcer la découverte des haïkus, il peut être intéressant de commencer par travailler sur les émotions.

Vous trouverez sur le site Tw’haïku des annexes intéressantes.

Déroulement d’une séance type

Dans ma classe, j’ai instauré un rituel, toutes les semaines : il s’agit d’un temps où l’on crée, on écrit et on partage des haïkus.

  1. Découverte de l’image : j’affiche au vidéo projecteur la photographie du jour.
  2. Mise en commun de vocabulaire : je note au tableau des idées de vocabulaire proposées par les élèves, autrement dit des émotions et du lexique. Cette étape a pour objectif d’inspirer certains enfants qui ne sauraient pas par où commencer.
  3. Rédaction du haïku : lors de la première séance, nous avons produit un haïku pour toute la classe. Lors de la deuxième séance, mes élèves ont écrit un haïku en groupe de 3-4 enfants. A partir de la troisième séance, ils étaient en capacité de produire chacun un haïku.
  4. Partage des haïku : nous commençons par lire les haïkus de ceux qui le veulent bien. Puis nous utilisons Edutwit pour communiquer nos productions avec d’autres classes. La création d’un compte Edutwit est gratuite. L’utilisation de ce réseau social plait beaucoup aux enfants, et cela leur permet par ailleurs de lire des haïkus produits par d’autres classes.

Capture d’écran 2018-02-21 à 12.08.43.png

Différenciation

Si la méthodologie peut être rapidement comprise par des cycle 3, il faudra peut être commencer par plus léger pour des cycle 2.

Plutôt que de parler de pieds, il est possible de simplifier en demandant :

  • un vers court
  • puis un long
  • et enfin un autre court.

Inspiration

Afin de guider et d’inspirer les enfants, je leur propose des photographies.

J’ai trouvé de très jolis clichés sur le site du photographe Myriam Dupouy, mais vous trouverez certainement beaucoup d’autres photos sur Internet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s