Dictées flash

Un rituel rapide et efficace pour l’orthographe : les dictées flash !

Je m’appuie sur la liste de mots proposée par Mallory : je n’ai donc pas eu à préparer la liste de mots ni les dictées que je reprends telles quelles la plupart du temps. J’ai donc eu le temps de préparer des supports complémentaires, que vous trouverez ci-après !

Les objectifs d’apprentissage

Evidemment, le principal objectif d’apprentissage est l’orthographe, ce qui implique les règles d’accord, la conjugaison, les mots de vocabulaire etc. Mais il est intéressant de pouvoir varier ces objectifs selon les enfants et au fil de l’année.

Je varie par exemple les temps selon la conjugaison étudiée en classe : si nous travaillons sur l’imparfait, j’utiliserai l’imparfait dans les dictées flash. Cela permet de contextualiser les apprentissages en conjugaison dans une situation concrète, et surtout d’ancrer les notions. Si ce réinvestissement est intéressant en milieu de séquence (entraînement) il peut également être pertinent une fois la séquence passée, afin de réactiver les connaissances.

Par ailleurs, la dictée flash est un bon moyen de faire participer tous les élèves pour alimenter un évaluation diagnostique (en début de séquence), formative (en milieu de séquence) ou sommative (en fin de séquence). L’enseignant peut alors repérer des élèves qui auraient du mal avec certaines notions afin de les aider individuellement, ou bien valider les compétences lorsqu’elles sont acquises dans le but de laisser le temps nécessaire à chacun.

Les dictées flash permettent également de développer les réflexes orthographiques par la répétition : à chaque erreur potentielle, l’ensemble de la classe répète la règle d’orthographe correspondant, ce qui permet une consolidation progressive et encore une fois, de laisser le temps à chaque enfant d’enregistrer la règle.

Séance générique dictée flash

Des outils complémentaires

J’utilise un petit cahier de dictées flash, dans lequel mes élèves prennent en note, tous les jours, les dictées flash. L’intérêt est qu’ils ramènent ce petit cahier tous les soirs à la maison, et qu’ils peuvent reprendre leurs erreurs et leurs réussites pour mieux se préparer à la dictée finale !

Les parents apprécient cet outil car il leur permet d’avoir un suivi quotidien pour retravailler avant le vendredi !

Par ailleurs, je propose à mes élèves des applications d’entraînement sur Learning Apps, pour qu’ils puissent réviser leurs mots de dictée à la maison en autonomie. Ils peuvent également prendre de l’avance dans leur apprentissage ou bien même reprendre des mots non sus une fois les dictées passées.

Varier pour éviter la lassitude

Une dictée chaque jour, ça peut paraître long au bout de plusieurs mois, même si les dictées sont courtes. Afin d’éviter cette lassitude, voici deux-trois idées.

A chaque jour sa dictée !

  • Le lundi, c’est dictée mémo : je lis la dictée en entier, puis une seule phrase (ou un groupe de mots si la phrase est trop longue). Les enfants répète oralement et plusieurs fois la première partie de la dictée, puis ils la répètent dans leur tête, et enfin ils la copient. Cela permet de créer un réflexe de mémorisation.
  • Le mardi c’est dictée aidée : je lis la dictée progressivement, et je joue le rôle d’une petite voix. Je guide alors les élèves, en jouant le rôle d’une conscience orthographique : « tiens j’ai un verbe ici, où est le sujet ? Comment vais-je devoir écrire ce verbe ? », « Ah ! Un adjectif… Avec quel nom va-t-il ? ». L’objectif implicite est qu’ils développent leur propre conscience, mais surtout qu’ils aient une idée de comment faire !
  • Le jeudi c’est dictée frigo : la dictée se déroule comme traditionnellement. Là où c’est intéressant, c’est lors de la correction ! Les enfants ferment leur cahier, et nous corrigeons ensemble au tableau. Nous prenons le temps d’expliquer toutes les réflexions orthographiques et de justifier les graphies. Une fois qu’ils se sentent prêts, les enfants ouvrent leur cahier et doivent corriger leurs erreurs sans regarder le tableau. Dans un premier temps je laisse la correction au tableau, afin de rassurer certains élèves. Puis, j’efface la correction pour les pousser à retrouver les justifications orthographiques.
  • Le vendredi c’est dictée finale : elle est plus longue que les autres dictées, et elle sera prise en note dans le cahier du jour. Il m’arrive de noter ces dictées (ou bien celle d’entraînement) afin de formaliser une réussite.

Ajouter des modules !

Afin de changer les habitudes, j’introduis de temps à autres des minis-exercices aux dictées flash. Ils me permettent de retravailler d’autres notions comme de la grammaire, mais en contexte.

Selon les apprentissages au fil de l’année, il m’arrive donc de demander des analyses de natures ou de fonctions de mots, de trouver le verbe et son sujet, de trouver le pluriel, un synonyme etc.

Ces modules sont également intéressants car ils occupent la classe pendant que les volontaires pour corriger copient au tableau. Ils sont donc dispensés de minis-exercices, et les autres n’ont pas l’opportunité de bavarder en attendant la correction !

Des pistes de différenciation

La dictée comme n’importe quel exercice peut être adaptée à des besoins particuliers. Par exemple, je propose des dictées à trous, ou bien allégées, ou encore à choix multiple pour alléger la tâche d’écriture de certains élèves. Ils peuvent ainsi se retrouver en situation de réussite eux aussi !

Pour certains élèves, j’ai également créé un guide qui les aide dans leur relecture : ils reprennent leur dictée pas à pas. J’ai trouvé un modèle visuel et agréable sur le site de Prof et Soeur, qui peut également servir à la relecture en général : en situation d’écriture, en orthographe etc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

fb_icon_325x325unnamed

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s